Marion1.jpg

Le projet de théâtre-marionnettes s'inscrit dans le cadre de la campagne de rénovation urbaine du quartier de Perseigne et de l'appel à projet de la maison de quartier (M. Romain Mercier). L'association "Grain de sel" a été sollicitée pour la création et la mise en oeuvre de l'ensemble du projet.

Les élèves volontaires issus de la classe UPE2A (Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants) du collège Louise Michel dont l'effectif s'est élevé à 15 personnes sur les deux périodes de vacances ont eu pour seule trame de réinventer leur quartier en une cité de charme à la Gaudi avec comme scénario de base une grand-mère (une grande marionnette) qui décide, suite aux inconvénients de la vie de quartier, de partir pour se construire une nouvelle vie sans avertir les siens. A son retour, elle découvrira, ébahie, une cité rénovée pleine de couleurs.

Marion2.jpg

Durant 6 jours (3 jours aux congés d'hiver et 3 jours aux congés de printemps), 15 élèves d'UPE2A ont participé en demi-groupe à un atelier de confection de marionnettes et de décors (Marianne Boisgontier de la compagnie "Grain de sel") et à un atelier d'écriture et de jeu théâtral avec leur professeur de français (Muriel Prinz).

L'atelier de fabrication de décors et de marionnettes a conduit les élèves à créer d'une part les décors à la manière de Gaudi (pour cela ils ont pu s'inspirer d'ouvrages du célèbre architecte) et d'autre part à confectionner les marionnettes à l'aide de matériel fourni par la Compagnie Grain de sel.

L'atelier de français et d'expression théâtrale a conduit les élèves à :

- écrire les dialogues de la pièce,

- travailler le français par le biais de différentes activités sur les arts (cf diaporama), le vocabulaire du matériel utilisé et les expressions utiles, le vocabulaire de la position dans l'espace, l'urbanisation et la rénovation des quartiers (Cf vidéo "C'est pas sorcier), le vocabulaire du bruit ...

- faire du théâtre par le biais d'exercices de mise en confiance, d'expressions corporelle et vocale, de mémorisation, de relaxation...

Objectifs Les participants proposeront leur création sous la forme d'un spectacle complet mêlant la danse, la photographie, les sons (diverses bruitages), la musique, la manipulation de marionnettes, le jeu théâtral à l'intention de leurs proches, éventuellement des élèves des écoles primaires du quartier s'ils le souhaitent. Pour clore l'aventure, les élèves seront conviés à une sortie le dimanche 26 juin 2016 au festival des petites formes en pays de Sarthe toute la journée qui se déroulera à Vivoin cette année.