Classe CE2/CM1

Fil des billets

vendredi 22 décembre 2017

Le centre de tri du Becquet

Le centre de tri du Becquet

Par semaine 400 tonnes de déchets des poubelles jaunes sont récupérés au centre de tri.

Il y a 18 personnes qui y travaillent. Ici on trie on ne recycle pas.

Quand on trie, les trieurs ont chacun un type de déchet à récupérer et les jettent dans des box. Les déchets vont sur le décartonneur qui est un tapis roulant percé. Il sert à récupérer les gros sacs plastiques et les gros cartons et les autre petits déchets tombent dans les trous.L'acier est récupéré grâce à un tapis aimanté.

Lire la suite...

Lundi 29 mai 2017

L'exposition de Judikahel

Le 12 décembre, la classe de CE2-CM1 s'est rendue à l'abbaye du Voeu pour admirer l'exposition de Judikahel .

 

Ce peintre de la Manche (Coutances) s'est inspiré de la Tapisserie de Bayeux pour raconter l'histoire de Guillaume le Conquérant. Judikahel a peint sur de la moquette 33 panneaux de 70cm sur 2m. On y retrouve bien toute l'histoire de la conquête de l'Angleterre par les Normands, en 1066.

La visite de l'abbaye du Voeu

Thierry Barreau, conseiller culturel à la Mairie de Cherbourg, nous a fait visiter l'abbaye. L'exposition se situait dans l'ancien réfectoire (cantine) de l'abbaye.

 

Ensuite nous sommes allés visiter les celliers avec leurs voûtes en pierre qui ont servi aux Allemands à stocker des armes pendant la 2ème guerre mondiale.

 

La salle de réunion de l'abbaye (salle capitulaire) est également très belle.

 

Abbaye Notre-Dame du Voeu

L'abbaye Notre-Dame du Vœu est un édifice religieux catholique implanté à Cherbourg-en-Cotentin fondée en 1145 par Mathilde l'Emperesse

La légende de Chantereyne

Une légende  explique la fondation et le nom de l'Abbaye. Elle raconte que, prise dans une terrible tempête en mer, entre la Normandie et l'Angleterre, Mathilde l'Emperesse, petite-fille de Guillaume le Conquérant, aurait demandé à la Vierge de la sauver, promettant d'ériger une église là où elle débarquerait. Voyant la terre, le pilote aurait dit à la Reine « Chante Reine, voici la terre ».

Prospérité et destruction

Mais, sans protection, l'abbaye est régulièrement pillée et brûlée lors des incessantes batailles franco-anglaises (1294, 1295, 1327, 1330, 1340, 1346, 1377), contraignant les religieux à la quitter. Elle est reconstruite vers 1450.

Avec la construction du port militaire en 1778. Elle devient la résidence du duc d'Harcourt, gouverneur de Normandie, et accueille le Roi en 1786.

Elle est transformée ensuite en hôpital de la Marine entre 1793 et 1866 En 1928, est installée une cité ouvrière, la cité Chantereyne, épargnée par les bombardements mais incendiée par les Allemands en juin 1944.

Restauration

Rachetée par la mairie en 1961, l'abbaye est lentement consolidée et restaurée à partir de 1965.